18 rue Trèzel - 92300 Levallois-Perret

+33 (0)1 83 62 34 84 contact@milestones.fr

Communiqués

21 décembre 2016 – InnaVirVax et FIT Biotech s’allient dans la rémission / guérison fonctionnelle des patients vivant avec le VIH

InnaVirVax et FIT Biotech s’allient dans la rémission / guérison fonctionnelle des patients vivant avec le VIH

 

Evry (France), Tempere (Finlande), 21 Décembre 2016 – InnaVirVax, société biopharmaceutique spécialisée dans la recherche et le développement de solutions thérapeutiques et diagnostiques de pathologies infectieuses,  plus particulièrement le VIH, et la société finlandaise FIT Biotech annoncent aujourd’hui la signature d’un accord de collaboration consistant à combiner leur immunothérapies respectives, VAC-3S et FIT-06.

 

Ces deux vaccins dotés de mécanismes d’action différents et complémentaires visent à stimuler et restaurer le système immunitaire des patients atteints par le VIH dans une perspective de guérison fonctionnelle ou rémission. La guérison fonctionnelle est un nouveau paradigme thérapeutique pour le traitement des infections par le VIH. Elle vise à se substituer aux antirétroviraux permettant aux patients de ne plus être confrontés aux complications liées à la prise des antirétroviraux et à diminuer les coûts de traitement.

 

Le vaccin d’InnaVirVax offre une restauration du système immunitaire (augmentation des T CD4, diminution des T CD8 et augmentation du ratio CD4/CD8) et permet une réduction du marqueur du réservoir viral alors que le vaccin développé par FIT Biotech, FIT-06, dispose d’une propriété unique qui conduit à une réduction de la charge virale et à une augmentation des cellules lymphocytes T CD4. En visant la rémission fonctionnelle, la combinaison des candidats d’InnaVirVax et de FIT Biotech représente une approche directe sur le système immunitaire et le contrôle de la maladie sur des patients en vacances de traitement antirétroviral.

 

Dans le cadre de cette alliance, InnaVirVax et FIT Biotech initieront un essai clinique de phase II en 2017 afin d’évaluer la sécurité, la tolérance, l’immunogénicité et l’efficacité clinique de cette combinaison vaccinale. InnaVirVax conduira cet essai en étroite collaboration avec les équipes de FIT Biotech et les résultats seront co-détenus par les deux sociétés.

 

Sur la base de résultats positifs, les deux parties prévoient des développements cliniques ultérieurs conjoints dans le domaine de la guérison fonctionnelle et cette association thérapeutique sera licenciée à un partenaire pharmaceutique pour conduire les dernières étapes de développement avant commercialisation.

 

Le Dr. Joël Crouzet, PDG d’InnaVirVax a ajouté : « Les principaux leaders d’opinion du VIH s’accordent aujourd’hui sur le fait que la guérison fonctionnelle, un besoin médical fort pour les patients vivant avec la maladie, passe par la combinaison d’approches thérapeutiques permettant l’arrêt ponctuel des 

traitements de référence.  Cet accord avec FIT Biotech s’inscrit pleinement dans cette stratégie et nous sommes très fiers d’avancer ensemble vers cet objectif de rémission ».

 

Le Dr. James Kuo, président de FIT Biotech, a déclaré : « Nous sommes enthousiastes à l’idée de combiner avec InnaVirVax deux approches thérapeutiques complémentaires visant à stimuler le système immunitaire contre les complications du VIH. Nous avons bon espoir que l’association de nos immunothérapies présentera un grand bénéfice aux patients atteints par ce virus ».

 

A propos de InnaVirVax :                                                                                                                                                                Basée au Genopole® d’Evry, InnaVirVax est une société biopharmaceutique spécialisée dans la recherche et le développement de solutions thérapeutiques de pathologies infectieuses et plus particulièrement le VIH. VAC-3S, le projet le plus avancé est actuellement en étude clinique de phase 2a. Crée en 2008, l’entreprise a depuis reçu le soutien du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, de Bpifrance, de l’Agence Nationale de la Recherche, du Centre Francilien de l’Innovation, du conseil Général de l’Essonne ainsi que de la Région Ile-de-France et des fonds CapDecisif, G1J Ile-de-France, FaDiese, FRCI, Pradeyrol Recherche-Développement et pre-IPO InnaVirVax.

Plus d’informations sur www.innavirvax.fr.

 

A propos de FIT Biotech:

FIT Biotech est une société de biotechnologie fondée en 1995. Elle développe et licencie sa technologie propriétaire GTU® (Gene Transport Unit) pour de nouveaux traitements.  GTU® est une technologie de transport de messages génétiques représente un enjeu médical important dans l’usage des thérapies géniques et des vaccins ADN.  FIT Biotech utilise sa technologie à travers différents programmes de recherche en oncologie et dans le domaine des maladies infectieuses comme le VIH et la tuberculose ainsi qu’en santé animale. La société est cotée sur le marché First North Finland by Nasdaq Helsinki.

 

Contacts :

 

InnaVirVax

Joel CROUZET –Directeur Général

Tél : +33 1 80 85 60 83

joel.crouzet@innavirvax.fr

 

Milestones – Relation Presse

Bruno ARABIAN

Tél : +33 1 75 44 87 40 / +33 6 87 88 47 26

barabian@milestones.fr

 

16 décembre 2016 – Biophytis présente les résultats cliniques préliminaires de SARA-PK, et de nouvelles données précliniques de Sarconeos dans la sarcopénie

Biophytis présente les résultats cliniques préliminaires de SARA-PK, et de nouvelles données précliniques de Sarconeos dans la sarcopénie

Quatre présentations à la 9ème conférence internationale SCWD sur la sarcopénie, la cachexie et la perte musculaire Berlin, 10-11 décembre 2016

 

Romainville (France), 16 décembre 2016, 18H00- BIOPHYTIS (Alternext Paris : ALBPS), société de biotechnologie spécialisée dans le développement de candidats médicaments pour traiter les maladies du vieillissement, annonce aujourd’hui que de nouvelles données précliniques et cliniques de Sarconeos (BIO101), le candidat médicament phare dans le traitement de la sarcopénie, ont été présentées en 4 posters lors de la 9ème conférence internationale sur la sarcopénie, la cachexie, et la perte musculaire, qui s’est tenue les 10 et 11 décembre à Berlin, en Allemagne.

Stanislas Veillet, Président Directeur Général de BIOPHYTIS, a déclaré : « Nous sommes fiers d’avoir pu dévoiler une nouvelle voie de traitement de la sarcopénie devant les spécialistes internationaux de la sarcopénie, de la cachexie et de la perte musculaire. Le potentiel de notre candidat médicament dans le traitement de la sarcopénie a été démontré au travers de la présentation de 4 nouvelles études, confirmant l’intérêt des recherches conduites par Biophytis. Ces résultats complètent le dossier de Sarconeos en vue de l’obtention des autorisations de débuter l’étude internationale de Phase 2b SARA-

INT mi-2017. »

La sarcopénie peut se définir comme une perte de masse musculaire et de force liée à l’âge, conduisant à une détérioration importante de la mobilité et des capacités physiques. Aucun candidat médicament n’a reçu à ce jour d’autorisation de mise sur le marché pour cette maladie, récemment reconnue par l’OMS comme un nouveau syndrome gériatrique.

Plusieurs expériences sur des myocytes murins et humains1 ont démontré que les effets anabolisants de Sarconeos dans les muscles squelettiques résultent d’une activation du récepteur Mas, le récepteur de l’angiotensine 1-7, un composant clé du système Rénine-Angiotensine, suivi de l’activation des voies AKT/mTOR, MAPK et AMPK menant à l’inhibition de l’expression du gène de la myostatine.

Une nouvelle étude2 réalisée chez des souris âgées a démontré que Sarconeos améliorait la qualité du muscle squelettique et compensait la perte de mobilité associée au vieillissement. Une autre étude menée chez de jeunes souris a démontré que l’administration orale de Sarconeos augmentait la teneur en protéines des muscles et entrainait une réduction significative de l’expression du gène de la myostatine.

Une étude3 de sécurité et pharmacocinétique (SARA-PK) réalisée au cours du 2ème semestre 2016 chez des volontaires sains adultes et âgés (> 65 ans) a confirmé le bon profil de sécurité du produit Sarconeos, aucun effet indésirable grave n’ayant été noté aux doses testées (jusqu’à 1400 mg / jour). Le profil pharmacocinétique du produit n’est pas significativement différent entre les volontaires âgés et jeunes. Par ailleurs, aucun effet du repas n’a été constaté. Les résultats complets de l’étude SARA- PK seront disponibles au 1er trimestre 2017 et utilisés pour compléter le dossier soumis aux autorisations réglementaires de l’essai de phase 2b SARA-INT en Europe et aux États-Unis.

Une étude clinique observationnelle (SARA-OBS)4 a été lancée dans le but d’évaluer la variation sur 6 mois de la mobilité, de la force, et de la masse musculaire, de 300 participants dans 8 centres en Europe et aux Etats-Unis. Ces participants pourront ensuite être recrutés dans la phase 2b de l’étude SARA- INT. Comme les autorités réglementaires en Europe et aux États-Unis accordent une importance accrue aux résultats des tests réalisés par les patients eux-mêmes (Patient Reported Outcomes), en plus des mesures cliniques standards d’efficacité, des cahiers d’observation électroniques connectés à distance ou Electronic Patient-Reported Outcomes (ePROs), sont maintenant testés dans SARA-OBS pour mesurer au quotidien la mobilité, en vue d’être utilisés ultérieurement dans la phase 2b SARA-INT.

Résumés de conférence :

http://www.jcsm.info/index.php/en/volume-7-number-5-december-2016

1. Serova M., Raynal S., On S., Veillet S., Dioh W., Dilda P.J., Lafont R.: Mechanism of action of BIO101, a Mas receptor activator: A drug candidate for the treatment of sarcopenia. Journal of Cachexia, Sarcopenia and Muscle, vol.7 (issue 5), December 2016, pages 655-656. Abstract 4-02.

2. Dilda P.J., Foucault A.S., Serova M., On S., Raynal S., Veillet S., Dioh W., Lafont R. : BIO101, a drug candidate targeting Mas Receptor for the treatment of age-related muscle degeneration. From molecular target identification to clinical development. Journal of Cachexia, Sarcopenia and Muscle, vol.7 (issue 5), December 2016, pages 655. Abstract 4-01.

3. Dioh W., Del Signore S., Dupont P., Daudigny L., Veillet S.: SARA-PK: A combined study of the safety and pharmacokinetics of BIO101 in healthy young and older volunteers after single ascending

and multiple ascending oral doses for 14 days. Journal of Cachexia, Sarcopenia and Muscle, vol.7 (issue 5), December 2016, pages 656-657. Abstract 5-01.

4. Del Signore S., Zia G., Del Signore St., Dioh W. : Electronically administered Patient Reported Outcomes (ePROs) in sarcopenic older patients – the SARA Clinical data Platform novel approach to Clinical Trials. Journal of Cachexia, Sarcopenia and Muscle, in press.

A propos de la Society on Sarcopenia, Cachexia, and Wasting Disorders (SCWD)

La société de sarcopénie, de cachexie et des syndromes du dépérissement (SCWD) a été créée en 2008 à l’initiative des Dr. Stefan D. Anker et Dr. John E. Morley, dont le leadership et la vision ont guidé l’expansion de l’expertise clinique et la recherche dans ce domaine. La SCWD est une organisation scientifique à but non-lucratif composée de professionnels de santé internationaux et pluridisciplinaires actifs dans ces domaines. La SCWD cherche à faire progresser la recherche sur la cachexie, la sarcopénie et les syndromes du dépérissement et à apporter des solutions pratiques aux personnels de santé à travers le monde en charge des traitements. L’étendue des conditions cliniques couvertes par la SCWD inclut, de manière non exhaustive, la cachexie, la sarcopénie, le syndrome de dépérissement musculaire associé au cancer, la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO), le diabète, l’insuffisance cardiaque, le vieillissement et autres maladies chroniques. Ces dernières années de nouvelles informations en termes de diagnostic, de traitements pharmacologiques et nutritionnels pour les syndromes du dépérissement, se sont développés de manière exponentielle, ainsi qu’un plus grand nombre d’essais cliniques associés.

A propos de SARCONEOS :

Sarconeos est le premier représentant d’une nouvelle classe de candidat médicament, activateur du récepteur MAS (acteur majeur du système Rénine Angiotensine), stimulant l’anabolisme musculaire, inhibant la myostatine, et favorisant le développement de la masse musculaire dans des modèles animaux de dystrophies musculaires. Sarconeos est développé dans le traitement de la Sarcopénie, une dystrophie musculaire liée à l’âge caractérisée par une perte de masse et de force musculaire, entrainant une perte de mobilité chez les séniors. Cette nouvelle condition pathologique, sans traitement médicamenteux, décrite pour la première fois en 1993 et qui vient d’être répertoriée dans le catalogue des maladies de l’OMS (M62.84), touche plus de 50 millions de patients dans le monde.

A propos de BIOPHYTIS :

BIOPHYTIS est une société de Biotechnologies créée en 2006, spécialisée dans les maladies liées au vieillissement. Elle développe des solutions thérapeutiques innovantes sur des pathologies, sans traitement, en vue de restaurer les fonctions musculaires et visuelles. Ainsi BIOPHYTIS concentre ses efforts de recherche et de développement dans la lutte contre la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) et la dystrophie musculaire liée à l’âge (sarcopénie). Sur ces deux pathologies particulièrement invalidantes, la société dispose de produits propriétaires entrant en phase 2b : Sarconeos et Macuneos. Installée à Biocitech (Romainville), BIOPHYTIS s’appuie sur des collaborations de recherche de premier plan avec l’Université Pierre & Marie Curie, l’Institut de Myologie et l’Institut de la Vision.

BIOPHYTIS est une société cotée sur le marché Alternext d’Euronext Paris (ALBPS ; ISIN : FR0012816825).
Pour plus d’informations : http://www.biophytis.com

BIOPHYTIS est éligible au dispositif PEA-PME

Avertissement

Ce communiqué de presse contient des déclarations prospectives. Bien que la Société́ considère que ses projections sont basées sur des hypothèses raisonnables, ces déclarations prospectives peuvent être remises en cause par un certain nombre d’aléas et d’incertitudes, de sorte que les résultats effectifs pourraient différer significativement de ceux anticipés dans lesdites déclarations prospectives. Pour une description des risques et incertitudes de nature à affecter les résultats, la situation financière, les performances ou les réalisations de BIOPHYTIS et ainsi à entrainer une variation par rapport aux déclarations prospectives, veuillez vous référer à la section « Facteurs de Risque » du Prospectus d’Admission des actions de la Société à la cotation sur le marché Alternext d’Euronext à Paris déposé́ auprès de l’AMF et disponible sur les sites Internet de l’AMF (www.amf-france.org) et de BIOPHYTIS (www.biophytis.com).

Le présent communiqué, et les informations qu’il contient, ne constituent ni une offre de vente ou de souscription, ni la sollicitation d’un ordre d’achat ou de souscription, des actions BIOPHYTIS dans un quelconque pays. Les éléments qui figurent dans cette communication peuvent contenir des informations prospectives impliquant des risques et des incertitudes. Les réalisations effectives de la Société́ peuvent être substantiellement différentes de celles anticipées dans ces informations du fait de différents facteurs de risque et d’incertitude. Ce communiqué de presse a été́ rédigé en langues Française et Anglaise ; en cas de différence entre les textes, la version française prévaudra.

BIOPHYTIS
Stanislas VEILLET
CEO contact@biophytis.com Tel : +33 (0) 1 41 83 66 00

Citigate Dewe Rogerson
Laurence BAULT/Antoine DENRY Laurence.bault@citigate.fr/antoine.denry@citigate.fr Tel : +33 (0)1 53 32 84 78
Mob : +33(0)6 64 12 53 61

Milestones
Bruno ARABIAN barabian@milestones.fr Tel : +33 (0) 1 83 62 34 84 Mob : +33 (0) 6 87 88 47 26

LifeSci Advisors
Chris MAGGOS
Managing Director, Europe chris@lifesciadvisors.com Tel : +41 79 367 6254

 

14 décembre 2016 – GENFIT lance The NASH Education ProgramTM pour améliorer la connaissance médicale autour de la NASH

GENFIT lance The NASH Education ProgramTM pour améliorer la connaissance médicale autour de la NASH

  • ›  Fonds de dotation créé par GENFIT pour développer des actions de sensibilisation autour de la NASH, et répondre ainsi aux besoins d’information d’un grand nombre d’acteurs sur la maladie
  • ›  Initiative de santé publique permettant à GENFIT de jouer un rôle éducatif actif à travers la production et la diffusion de connaissances scientifiques et médicales, sous la supervision d’un Comité Scientifique présidé par le Pr. Sven Francque
  • ›  Evènement inaugural prévu au cours du premier trimestre 2017Lille (France), Cambridge (Massachusetts, Etats-Unis), le 14 décembre 2016 – GENFIT (Euronext : GNFT – ISIN : FR0004163111), société biopharmaceutique engagée dans la découverte et le développement de solutions thérapeutiques et diagnostiques dans le domaine des maladies métaboliques et inflammatoires touchant notamment la sphère hépato-gastroentérologique, a annoncé aujourd’hui la création d’un fonds de dotation à but non lucratif, The NASH Education ProgramTM, dont la mission est de développer et de financer des activités de sensibilisation et d’éducation autour de la NASH.

    The NASH Education ProgramTM est une initiative de santé publique engagée par GENFIT, ayant pour ambition de contribuer de manière significative à l’effort global qui doit être mené pour accroître le niveau de connaissances autour de la NASH :

    • Au sein du corps médical, de manière à s’assurer que les hépatologues, les endocrinologues, les diabétologues, les cardiologues et les médecins généralistes sont correctement informés sur les caractéristiques essentielles de cette maladie émergente, notamment ses causes, les facteurs de risque, et ses conséquences, mais aussi les dernières options disponibles en matière de diagnostic et de traitement ;
    • Auprès du grand public, et en particulier des enfants, des adolescents, et de leurs famillles qui sont exposés à un risque grandissant de développer la maladie, du fait de la prévalence croissante des co-morbidités telles que le diabète ou l’obésité, et/ou à cause de facteurs génétiques prédisposants.Opérant sous le contrôle d’un Comité Scientifique dirigé par le Pr. Sven Francque, MD, PhD, Head of Department, Gastroenterology and Hepatology Antwerp University Hospital, Anvers, Belgique, The NASH Education ProgramTM va concevoir, financer, et soutenir des approches collaboratives associant des partenaires aux profils variés issus notamment des mondes académique, industriel, et réglementaire, et ayant le potentiel de créer des synergies utiles dans l’écosystème NASH. Des bénévoles auront eux aussi, dans le cadre d’un mécénat de compétences, la possibilité de contribuer à un certain nombre d’initiatives.

The NASH Education ProgramTM s’inscrit dans une logique d’accompagnement et de renforcement de la position de leader qu’occupe GENFIT en matière de développement de nouvelles solutions thérapeutiques et diagnostiques dans la NASH. Elafibranor en particulier – son traitement phare dans cette pathologie – est évalué dans le cadre de l’essai clinique international de Phase 3 RESOLVE-IT, suivant un processus d’approbation accélérée (Subpart H avec la FDA, et Conditional approval avec l’EMA), et avec une première cohorte de 1000 patients qui devrait être totalement recrutée vers le milieu de l’année 2017.

Un évènement inaugural sera organisé par The NASH Education ProgramTM au premier trimestre 2017 afin de présenter les activités qui seront conduites, dès 2017 et au-delà, sous l’égide de ce fonds de dotation.

Un portail est déjà disponible en ligne : www.the-nash-education-program.com/fr

Le Pr. Sven Francque, MD, PhD, Professor of Hepatology, Head of Department, Gastroenterology and Hepatology, Antwerp University Hospital, Anvers, Belgique, et Président du Comité Scientifique du fonds de dotation The NASH Education programTM a commenté : « La NASH est une maladie encore émergente et un domaine complètement nouveau pour un grand nombre de médecins. C’est pourquoi il reste un travail important à réaliser si nous souhaitons collectivement nous assurer que cette maladie est bien comprise par toutes les spécialités impliquées, c’est-à-dire bien diagnostiquée et prise en charge correctement. Pour donner quelques exemples concrets : non seulement les hépatologues doivent être formés sur la dimension métabolique de la maladie, mais les endocrinologues, diabétologues, cardiologues et généralistes doivent pour leur part être sensibilisés au risque encouru par leurs patients s’ils ne surveillent pas correctement l’état de leur foie. En plus de ce besoin évident qui concerne la communauté médicale, une autre priorité est de s’adresser au grand public à travers la production et la diffusion de contenus pertinents et simples à comprendre. Prenons l’exemple des adolescents : aujourd’hui nous voyons de plus en plus de jeunes patients à un stade avancé de maladie hépatique, causée par des modes de vie innapropriés qui ne sont pas le résultat d’un excès d’alcool mais plutôt de sucre et de graisses, ainsi que de sédentarité ! Cette tendance alarmante est l’une des raisons qui me rendent particulièrement enthousiaste à l’idée de pouvoir jouer un rôle d’encadrement pour The NASH Education ProgramTM. »

Jean-François Mouney, Président du Directoire & CEO de GENFIT, et Président du fonds de dotation The NASH Education programTM a ajouté : « Le lancement de notre fonds de dotation, The NASH Education ProgramTM, est une étape importante pour l’écosystème NASH comme pour GENFIT : en effet, ce fonds est l’entité légale désormais en charge de la coordination des activités dites de “disease awareness » menées en collaboration avec nos partenaires. Il va piloter l’ensemble de ces activités, de manière cohérente avec celles de GENFIT et de GENFIT Corp. Pour donner quelques exemples : les activités éducatives lors de congrès, les sessions de formations pour le corps médical, ou encore la production puis la diffusion de supports informationnels pour les médecins, les patients et leurs familles, feront tous l’objet d’une coordination centralisée à travers ce fonds de dotation. La mise en place et le financement de

registres de patients destinés à accroître la compréhension de la NASH, ou les projets destinés à structurer les processus d’orientation des patients entre les différentes spécialités médicales feront aussi partie du périmètre couvert par The NASH Education ProgramTM. »

Sophie Mégnien, Chief Medical Officer (CMO) de GENFIT a précisé : « Je rencontre des médecins tous les jours, et en dépit d’un intérêt croissant pour la NASH – assez évident si l’on se

réfère au nombre de présentations données sur la NAFLD/NASH lors du dernier Liver Meeting (organisé par l’AASLD à Boston) – il reste encore du travail pour qu’une prise en charge optimale puisse avoir lieu lorsque les premiers médicaments innovants arriveront sur le marché. De manière très pragmatique, la diffusion de connaissances auprès des différentes spécialités du corps médical qui seront quotidiennement amenées à diagnostiquer et traiter des patients NASH est une bonne façon d’avancer. Ensuite, rassembler des données de type “Real World Evidence » est également un bon moyen d’augmenter le niveau de connaissances général, et devrait représenter une part importante du travail piloté par The NASH Education ProgramTM. Enfin, l’obésité infantile occupera une place spécifique dans notre démarche. Le lancement récent de notre étude pédiatrique en Europe indique très clairement l’intérêt des agences de régulation pour la mise en place de solutions visant à répondre aux besoins des jeunes patients. The NASH Education ProgramTM mis en place avec le Pr. Francque, et qui impliquera d’autres KOLs, jouera certainement un rôle positif en permettant d’initier des discussions constructives. Ce travail aboutira, je le pense, à de vrais progrès en matière de prise en charge des patients. »

A propos d’elafibranor :

Elafibranor est le composé le plus avancé du portefeuille de GENFIT. Elafibranor est un traitement de type « first-in-class », Agoniste du Récepteur Activé par les Proliférateurs des Peroxysomes- alpha et –delta, administré une fois par jour par voie orale, et développé pour traiter notamment la stéatohépatite non-alcoolique (NASH). Elafibranor est considéré comme capable de traiter les multiples facettes de la NASH telles que l’inflammation, la sensibilité à l’insuline, les profils lipidique et métabolique, les marqueurs du foie.

A propos de la NASH :

La « NASH », ou stéatohépatite non-alcoolique, est une maladie du foie qui associe une accumulation de graisse dans le foie, une inflammation et une dégénérescence des cellules hépatiques. La maladie est associée à un risque élevé de progression vers la cirrhose, un état correspondant à une fonction hépatique détériorée, conduisant à une insuffisance hépatique et au cancer du foie.

À propos de GENFIT :

GENFIT est une société biopharmaceutique dédiée à la découverte et au développement de médicaments dans des domaines thérapeutiques où les besoins médicaux sont considérables en raison du manque de traitements efficaces et du fait de l’augmentation du nombre de malades au niveau mondial. GENFIT concentre ses efforts de R&D pour participer à la mise sur le marché de solutions thérapeutiques visant à combattre certaines maladies métaboliques, inflammatoires, autoimmunes ou fibrotiques touchant en particulier le foie (comme la stéatohépatite non alcoolique ou NASH) et plus généralement la sphère gastro-intestinale. GENFIT déploie des approches

combinant nouveaux traitements et biomarqueurs. Elafibranor, composé propriétaire de GENFIT le plus avancé, est en cours de phase 3 d’essais cliniques. Installée à Lille, Paris et Cambridge, MA (USA), l’entreprise compte environ 110 collaborateurs. GENFIT est une société cotée sur le marché réglementé d’Euronext à Paris, Compartiment B (Euronext : GNFT – ISIN : FR0004163111). www.genfit.fr

Avertissement :

Ce communiqué de presse contient des déclarations prospectives. Bien que la Société considère que ses projections sont basées sur des hypothèses raisonnables, ces déclarations prospectives peuvent être remises en cause par un certain nombre d’aléas et d’incertitudes, ce qui pourrait donner lieu à des résultats substantiellement différents de ceux décrits, induits ou anticipés dans les dites déclarations prospectives. Ces aléas et incertitudes comprennent notamment les incertitudes inhérentes à la recherche et développement, y compris dans le domaine des biomarqueurs, au progrès et aux résultats de l’essai clinique RESOLVE-IT, aux examens et autorisations d’autorités réglementaires comme la FDA et l’EMA concernant notamment elafibranor dans la NASH, la CBP et d’autres indications, ainsi que les biomarqueurs développés par la Société, au succès d’une stratégie d’in-licensing, à la capacité de la Société à continuer à lever des fonds pour son développement, ainsi qu’à ceux développés à la section 7 «Principaux Risques et incertitudes» du Rapport d’Activité et Financier semestriel au 30 juin 2016 disponible sur le site Internet de GENFIT (www.genfit.fr) et de l’AMF (www.amf-france.org). Sous réserve de la réglementation applicable, la Société ne prend aucun engagement de mise à jour ou de révision des informations contenues dans ce communiqué.

Le présent communiqué, et les informations qu’il contient, ne constituent ni une offre de vente ou de souscription, ni la sollicitation d’un ordre d’achat ou de souscription, des actions GENFIT dans un quelconque pays. Ce communiqué de presse a été réalisé en langues Française et Anglaise ; en cas de différence entre les textes, la version française prévaudra.

CONTACT

GENFIT | Jean-François Mouney – Président du Directoire | Tél. 03 20 16 40 00
MILESTONES – Relations Presse | Bruno Arabian | Tél. 01 83 62 34 84 / 06 87 88 47 26 – barabian@milestones.fr

29 novembre 2016 – BIOPHYTIS annonce le succès de l’étude clinique SARA-PK dans la sarcopénie

BIOPHYTIS annonce le succès de l’étude clinique SARA-PK dans la sarcopénie

Profil de sécurité confirmé pour son produit Sarconeos ;
Essai clinique de Phase 2b de Sarconeos prévu pour le premier semestre 2017

Romainville, 29 novembre 2016, 18:00 – BIOPHYTIS (Alternext Paris : ALBPS), société de biotechnologie spécialisée dans le développement de candidats médicaments pour traiter les maladies du vieillissement, annonce le succès de son étude clinique SARA-PK pour Sarconeos, son candidat médicament phare dans le traitement contre la sarcopénie. Les résultats de l’étude, conduite en Belgique chez des volontaires sains jeunes et âgés, confirment le bon profil de tolérance et l’absence d’évènement significatif indésirable grave associé à l’administration de Sarconeos.

Stanislas Veillet, CEO de BIOPHYTIS, déclare : « Les bons résultats de l’étude SARA-PK représentent une étape importante pour Biophytis et pour le programme de développement de Sarconeos. L’excellent profil de tolérance de Sarconeos nous permet d’envisager sereinement le lancement, en 2017, de l’étude clinique de Phase2b SARA-INT, tel que planifié. Sarconeos dispose d’un potentiel important pour soigner la sarcopénie, une maladie musculaire invalidante, incurable à ce jour. »

L’objectif de l’étude SARA-PK est d’évaluer la sécurité, la tolérance et le profil pharmacocinétique de Sarconeos chez le volontaire sain âgé (>65 ans). L’étude se déroulait en deux phases : administration à dose unique ascendante (SAD), et dose multiple ascendante (MAD). La deuxième étape MAD (dose multiple ascendante) de l’étude, qui vient de s’achever, avait pour objectif d’évaluer la sécurité, la tolérance, et la pharmacocinétique de Sarconeos chez 30 sujets âgés, après administration de 3 doses multiples ascendantes (350mg/jour, 700 mg/jour puis 900 mg/jour), orales et quotidiennes pendant 14 jours. Les deux phases de l’étude SARA-PK ont donc été réalisées avec succès.

Les résultats complets de l’étude SARA-PK, en particulier le profil pharmacocinétique du produit Sarconeos, doivent encore être analysés et les résultats finaux seront disponibles au premier trimestre 2017. Les premières conclusions de cette étude seront présentées à la 9ème conférence internationale sur la sarcopénie, la cachexie et la perte musculaire (SCWD) qui se tiendra les 10 et 11 décembre prochains à Berlin, en Allemagne.

A propos de SARCONEOS :

Sarconeos est le premier représentant d’une nouvelle classe de candidat médicament, activateur du récepteur MAS (acteur majeur du système Rénine Angiotensine), stimulant l’anabolisme musculaire, inhibant la myostatine, et favorisant le développement de la masse musculaire dans des modèles animaux de dystrophies musculaires. Sarconeos est développé dans le traitement de la Sarcopénie, une dystrophie musculaire liée à l’âge caractérisée par une perte de masse et de force musculaire, entrainant une perte de mobilité chez les séniors. Cette nouvelle condition pathologique, sans traitement médicamenteux, décrite pour la première fois en 1993 et qui vient d’être répertoriée dans le catalogue des maladies de l’OMS (M62.84), touche plus de 50 millions de patients dans le monde.

****

A propos de BIOPHYTIS :

BIOPHYTIS est une société de Biotechnologies créée en 2006, spécialisée dans les maladies liées au vieillissement. Elle développe des solutions thérapeutiques innovantes sur des pathologies, sans traitement, en vue de restaurer les fonctions musculaires et visuelles. Ainsi BIOPHYTIS concentre ses efforts de recherche et de développement dans la lutte contre la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) et la dystrophie musculaire liée à l’âge (sarcopénie). Sur ces deux pathologies particulièrement invalidantes, la société dispose de produits propriétaires entrant en phase 2b : Sarconeos et Macuneos. Installée à Biocitech (Romainville), BIOPHYTIS s’appuie sur des collaborations de recherche de premier plan avec l’Université Pierre & Marie Curie, l’Institut de Myologie et l’Institut de la Vision.

BIOPHYTIS est une société cotée sur le marché Alternext d’Euronext Paris (ALBPS ; ISIN : FR0012816825).
Pour plus d’informations : http://www.biophytis.com

BIOPHYTIS est éligible au dispositif PEA-PME

Avertissement

Ce communiqué de presse contient des déclarations prospectives. Bien que la Société́ considère que ses projections sont basées sur des hypothèses raisonnables, ces déclarations prospectives peuvent être remises en cause par un certain nombre d’aléas et d’incertitudes, de sorte que les résultats effectifs pourraient différer significativement de ceux anticipés dans lesdites déclarations prospectives. Pour une description des risques et incertitudes de nature à affecter les résultats, la situation financière, les performances ou les réalisations de BIOPHYTIS et ainsi à entrainer une variation par rapport aux déclarations prospectives, veuillez vous référer à la section « Facteurs de Risque » du Prospectus d’Admission des actions de la Société́ à la cotation sur le marché Alternext d’Euronext à Paris déposé́ auprès de l’AMF et disponible sur les sites Internet de l’AMF (www.amf-france.org) et de BIOPHYTIS (www.biophytis.com).

Le présent communiqué, et les informations qu’il contient, ne constituent ni une offre de vente ou de

souscription, ni la sollicitation d’un ordre d’achat ou de souscription, des actions BIOPHYTIS dans un quelconque pays. Les éléments qui figurent dans cette communication peuvent contenir des informations prospectives impliquant des risques et des incertitudes. Les réalisations effectives de la Société́ peuvent être substantiellement différentes de celles anticipées dans ces informations du fait de différents facteurs de risque et d’incertitude. Ce communiqué de presse a été́ rédigé en langues Française et Anglaise ; en cas de différence entre les textes, la version française prévaudra.

BIOPHYTIS
Stanislas VEILLET
CEO contact@biophytis.com Tel : +33 (0) 1 41 83 66 00

Citigate Dewe Rogerson
International press
Laurence BAULT/Antoine DENRY Laurence.bault@citigate.fr/antoine.denry@citigate.fr Tel : +33 (0)1 53 32 84 78

Mob : +33(0)6 64 12 53 61

Milestones
Press and investor relations Bruno ARABIAN barabian@milestones.fr
Tel : +33 (0) 1 83 62 34 84 Mob : +33 (0) 6 87 88 47 26

LifeSci Advisors
Chris MAGGOS
Managing Director, Europe chris@lifesciadvisors.com Tel : +41 79 367 6254

22 novembre 2016 – BIOPHYTIS obtient les autorisations réglementaires pour lancer l’étude SARA-OBS chez les patients sarcopéniques

BIOPHYTIS obtient les autorisations réglementaires pour lancer l’étude SARA-OBS chez les patients sarcopéniques

Romainville, 22 novembre 2016, 7:30 – BIOPHYTIS (Alternext Paris : ALBPS), société de biotechnologie spécialisée dans le développement de candidats médicaments pour traiter les maladies du vieillissement, annonce aujourd’hui qu’elle a obtenu l’autorisation des autorités réglementaires belges et françaises pour conduire l’étude clinique SARA-OBS chez les patients sarcopéniques.

Stanislas Veillet, CEO de BIOPHYTIS, déclare : « Nous sommes très heureux de ces premières autorisations qui nous permettent de commencer le recrutement de SARA-OBS en France et en Belgique. Nous attendons prochainement l’obtention d’autres autorisations réglementaires pour l’Italie et les Etats-Unis. »

SARA-OBS est une étude observationnelle de 6 mois sur plus de 300 patients au cours de laquelle seront suivis des paramètres multiples de la sévérité et de l’évolution de la condition. Les données obtenues permettront de mieux caractériser les patients sarcopéniques qui seront par la suite recrutés dans l’étude de phase 2b, SARA-INT.

Pour SARA-OBS, 300 patients sarcopéniques seront suivis pendant 6 mois dans 8 centres cliniques aux Etats-Unis et en Europe. Les patients, agés de plus de 65 ans, seront recrutés selon les critères définis par la Foundation for the National Institutes of Health ; à savoir : Masse Musculaire Appendiculaire inférieure (ALMBMI < 0,8 pour les hommes, ALMBMI < 0,5 pour les femmes) et perte de mobilité, évaluée par le Short Physical Performance Battery index (SPPB ≤ 8).

Les patients sarcopéniques seront suivis pendant 6 mois, les mesures étant effectuées à l’inclusion, et après 6 mois. Les critères principaux seront le test de 6 minutes de marche et le test de 500 mètres. Les critères secondaires comprendront ALMBMI, SPPB, faiblesse musculaire (grip test, extension du genou), ainsi que plusieurs biomarqueurs plasmatiques.

Les patients recrutés dans SARA-OBS ne recevront ni traitement médicamenteux, ni placebo, mais pourront être recrutés ultérieurement dans SARA-INT après la deuxième visite de SARA-OBS, si leur consentement est obtenu. Les données d’inclusion seront utilisées pour mieux décrire la population cible dans les dossiers réglementaires de Sarconeos (IMPD et IND), et fourniront des données « base-line » plus robustes pour le lancement de l’étude clinique de phase 2b SARA-INT.

A propos de SARCONEOS :

****

Sarconeos est le premier représentant d’une nouvelle classe de candidat médicament, activateur du récepteur MAS (acteur majeur du système Rénine Angiotensine), stimulant l’anabolisme musculaire, inhibant la myostatine, et favorisant le développement de la masse musculaire dans des modèles animaux de dystrophies musculaires. Sarconeos est développé dans le traitement de la Sarcopénie, une dystrophie musculaire liée à l’âge caractérisée par une perte de masse et de force musculaire, entrainant une perte de mobilité chez les séniors. Cette nouvelle condition pathologique, sans traitement médicamenteux, décrite pour la première fois en 1993 et qui vient d’être répertoriée dans le catalogue des maladies de l’OMS (M62.84), touche plus de 50 millions de patients dans le monde.

A propos de BIOPHYTIS :

BIOPHYTIS est une société de Biotechnologies créée en 2006, spécialisée dans les maladies liées au vieillissement. Elle développe des solutions thérapeutiques innovantes sur des pathologies, sans traitement, en vue de restaurer les fonctions musculaires et visuelles. Ainsi BIOPHYTIS concentre ses efforts de recherche et de développement dans la lutte contre la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) et la dystrophie musculaire liée à l’âge (sarcopénie). Sur ces deux pathologies particulièrement invalidantes, la société dispose de produits propriétaires entrant en phase 2b : Sarconeos et Macuneos. Installée à Biocitech (Romainville), BIOPHYTIS s’appuie sur des collaborations de recherche de premier plan avec l’Université Pierre & Marie Curie, l’Institut de Myologie et l’Institut de la Vision.

BIOPHYTIS est une société cotée sur le marché Alternext d’Euronext Paris (ALBPS ; ISIN : FR0012816825).
Pour plus d’informations : http://www.biophytis.com

BIOPHYTIS est éligible au dispositif PEA-PME

Avertissement

Ce communiqué de presse contient des déclarations prospectives. Bien que la Société́ considère que ses projections sont basées sur des hypothèses raisonnables, ces déclarations prospectives peuvent être remises en cause par un certain nombre d’aléas et d’incertitudes, de sorte que les résultats effectifs pourraient différer significativement de ceux anticipés dans lesdites déclarations prospectives. Pour une description des risques et incertitudes de nature à affecter les résultats, la situation financière, les performances ou les réalisations de BIOPHYTIS et ainsi à entrainer une variation par rapport aux déclarations prospectives, veuillez-vous référer à la section « Facteurs de Risque » du Prospectus d’Admission des actions de la Société́ à la cotation sur le marché Alternext d’Euronext à Paris déposé́ auprès de l’AMF et disponible sur les sites Internet de l’AMF (www.amf-france.org) et de BIOPHYTIS (www.biophytis.com).

Le présent communiqué, et les informations qu’il contient, ne constituent ni une offre de vente ou de souscription, ni la sollicitation d’un ordre d’achat ou de souscription, des actions BIOPHYTIS dans un quelconque pays. Les éléments qui figurent dans cette communication peuvent contenir des informations

prospectives impliquant des risques et des incertitudes. Les réalisations effectives de la Société́ peuvent être substantiellement différentes de celles anticipées dans ces informations du fait de différents facteurs de risque et d’incertitude. Ce communiqué de presse a été́ rédigé en langues Française et Anglaise ; en cas de différence entre les textes, la version française prévaudra.

BIOPHYTIS
Stanislas VEILLET
CEO contact@biophytis.com Tel : +33 (0) 1 41 83 66 00

Citigate Dewe Rogerson
Laurence BAULT/Antoine DENRY Laurence.bault@citigate.fr/antoine.denry@citigate.fr Tel : +33 (0)1 53 32 84 78
Mob : +33(0)6 64 12 53 61

Milestones
Bruno ARABIAN barabian@milestones.fr Tel : +33 (0) 1 83 62 34 84 Mob : +33 (0) 6 87 88 47 26

LifeSci Advisors
Chris MAGGOS
Managing Director, Europe chris@lifesciadvisors.com Tel : +41 79 367 6254

15 novembre 2016 – Biophytis présentera 4 posters sur Sarconeos à la 9ème conférence internationale sur la cachexie, la sarcopénie et la perte musculaire

Biophytis présentera 4 posters sur Sarconeos à la 9ème conférence internationale sur la cachexie, la sarcopénie et la perte musculaire

Romainville (France), 15 novembre 2016, 7h30 – BIOPHYTIS (Alternext Paris : ALBPS), société de biotechnologie spécialisée dans le développement de candidats médicaments pour traiter les maladies du vieillissement, annonce aujourd’hui que quatre posters relatifs à Sarconeos (BIO101), le candidat médicament phare dans le traitement de la sarcopénie, ont été acceptés pour une présentation à la 9ème conférence internationale sur la cachexie, la sarcopénie et la perte musculaire, qui se tiendra les 10 et 11 décembre à Berlin, en Allemagne.

Stanislas Veillet, Président Directeur Général de BIOPHYTIS, a déclaré : « La sarcopénie, ou la perte musculaire, est un problème croissant compte tenu de l’augmentation de la population âgée et de l’allongement de la durée de vie dans le monde. Avoir quatre posters dédiés à Sarconeos présentés à une conférence conçue pour, et suivie par les leaders d’opinion clés dans les dystrophies musculaires est une opportunité formidable pour communiquer aux leaders d’opinion la méthode d’action de

Sarconeos, son développement clinique, et les résultats observés chez les patients à ce stade. »

Posters:

Titre : Auteurs :

BIO101, un candidat médicament ciblant le récepteur Mas pour le traitement de la perte de masse musculaire liée à l’âge. De l’identification des cibles moléculaires au développement clinique.
Pierre Dilda1, Anne-Sophie Foucault1, Maria Serova1, Sissi On1, Sophie Raynal1, Stanislas Veillet1, Waly Dioh1, René Lafont1,2

1 Biophytis, Parc Biocitech, 102 avenue Gaston Roussel, 93230 Romainville, France
2 Sorbonne Universités, UPMC Univ Paris 06, CNRS – Institut de Biologie Paris Seine (BIOSIPE), 75005 Paris, France

Mécanisme d’action de BIO101, un activateur de récepteur Mas : un candidat médicament pour le traitement de la sarcopénie.
Maria Serova1, Sophie Raynal1, Sissi On1, Stanislas Veillet1, Waly Dioh1, Pierre Dilda1, René Lafont1,2

1 Biophytis, Parc Biocitech, 102 avenue Gaston Roussel, 93230 Romainville, France
2 Sorbonne Universités, UPMC Univ Paris 06, CNRS – Institut de Biologie Paris Seine (BIOSIPE), 75005 Paris, France

SARA-PK: Etude combinée de la sécurité et de la pharmacocinétique de BIO101 chez des volontaires sains jeunes et âgés après administration de doses ascendantes uniques et de doses ascendantes multiples pendant 14 jours. Waly Dioh, Susanna Del Signore, Philippe Dupont, Louiza Daudigny and Stanislas Veillet

Biophytis, Parc Biocitech, 102 avenue Gaston Roussel, 93230 Romainville, France.

Gestion électronique des résultats déclarés chez les patients sarcopéniques âgés – la plateforme de données cliniques SARA, approche novatrice des essais cliniques.
Susanna Del Signore1, 2, Gianluca Zia1, Stefania Del Signore1 and Waly Dioh2

1 Bluecompanion ltd, London, United Kingdom. 2 Biophytis, Romainville, France.

A propos de la Society on Sarcopenia, Cachexia, and Wasting Disorders (SCWD)

La société de sarcopénie, de cachexie et des syndromes du dépérissement (SCWD) a été créée en 2008 à l’initiative des Dr. Stefan D. Anker et Dr. John E. Morley, dont le leadership et la vision ont guidé l’expansion de l’expertise clinique et la recherche dans ce domaine. La SCWD est une organisation scientifique à but non-lucratif composée de professionnels de santé internationaux et pluridisciplinaires actifs dans ces domaines. La SCWD cherche à faire progresser la recherche sur la cachexie, la sarcopénie et les syndromes du dépérissement et à apporter des solutions pratiques aux personnels de santé à travers le monde en charge des traitements. L’étendue des conditions cliniques couvertes par la SCWD inclut, de manière non exhaustive, la cachexie, la sarcopénie, le syndrome de dépérissement musculaire associé au cancer, la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO), le diabète, l’insuffisance cardiaque, le vieillissement et autres maladies chroniques. Ces dernières années de nouvelles informations en termes de diagnostic, de traitements pharmacologiques et nutritionnels pour les syndromes du dépérissement, se sont développés de manière exponentielle, ainsi qu’un plus grand nombre d’essais cliniques associés.

A propos de SARCONEOS :

Sarconeos est le premier représentant d’une nouvelle classe de candidat médicament, activateur du récepteur MAS (acteur majeur du système Rénine Angiotensine), stimulant l’anabolisme musculaire, inhibant la myostatine, et favorisant le développement de la masse musculaire dans des modèles animaux de dystrophies musculaires. Sarconeos est développé dans le traitement de la Sarcopénie, une dystrophie musculaire liée à l’âge caractérisée par une perte de masse et de force musculaire, entrainant une perte de mobilité chez les séniors. Cette nouvelle condition pathologique, sans traitement médicamenteux, décrite pour la première fois en 1993 et qui vient d’être répertoriée dans le catalogue des maladies de l’OMS (M62.84), touche plus de 50 millions de patients dans le monde.

A propos de BIOPHYTIS :

BIOPHYTIS est une société de Biotechnologies créée en 2006, spécialisée dans les maladies liées au vieillissement. Elle développe des solutions thérapeutiques innovantes sur des pathologies, sans traitement, en vue de restaurer les fonctions musculaires et visuelles. Ainsi BIOPHYTIS concentre ses efforts de recherche et de développement dans la lutte contre la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) et la dystrophie musculaire liée à l’âge (sarcopénie). Sur ces deux pathologies particulièrement invalidantes, la société dispose de produits propriétaires entrant en phase 2b : Sarconeos et Macuneos.

Installée à Biocitech (Romainville), BIOPHYTIS s’appuie sur des collaborations de recherche de premier plan avec l’Université Pierre & Marie Curie, l’Institut de Myologie et l’Institut de la Vision.

BIOPHYTIS est une société cotée sur le marché Alternext d’Euronext Paris (ALBPS ; ISIN : FR0012816825).
Pour plus d’informations : http://www.biophytis.com

BIOPHYTIS est éligible au dispositif PEA-PME

Avertissement

Ce communiqué de presse contient des déclarations prospectives. Bien que la Société́ considère que ses projections sont basées sur des hypothèses raisonnables, ces déclarations prospectives peuvent être remises en cause par un certain nombre d’aléas et d’incertitudes, de sorte que les résultats effectifs pourraient différer significativement de ceux anticipés dans lesdites déclarations prospectives. Pour une description des risques et incertitudes de nature à affecter les résultats, la situation financière, les performances ou les réalisations de BIOPHYTIS et ainsi à entrainer une variation par rapport aux déclarations prospectives, veuillez vous référer à la section « Facteurs de Risque » du Prospectus d’Admission des actions de la Société à la cotation sur le marché Alternext d’Euronext à Paris déposé́ auprès de l’AMF et disponible sur les sites Internet de l’AMF (www.amf-france.org) et de BIOPHYTIS (www.biophytis.com).

Le présent communiqué, et les informations qu’il contient, ne constituent ni une offre de vente ou de souscription, ni la sollicitation d’un ordre d’achat ou de souscription, des actions BIOPHYTIS dans un quelconque pays. Les éléments qui figurent dans cette communication peuvent contenir des informations prospectives impliquant des risques et des incertitudes. Les réalisations effectives de la Société́ peuvent être substantiellement différentes de celles anticipées dans ces informations du fait de différents facteurs de risque et d’incertitude. Ce communiqué de presse a été́ rédigé en langues Française et Anglaise ; en cas de différence entre les textes, la version française prévaudra.

BIOPHYTIS
Stanislas VEILLET
CEO contact@biophytis.com Tel : +33 (0) 1 41 83 66 00

Citigate Dewe Rogerson
Laurence BAULT/Antoine DENRY Laurence.bault@citigate.fr/antoine.denry@citigate.fr Tel : +33 (0)1 53 32 84 78
Mob : +33(0)6 64 12 53 61

Milestones
Bruno ARABIAN barabian@milestones.fr Tel : +33 (0) 1 83 62 34 84 Mob : +33 (0) 6 87 88 47 26

LifeSci Advisors
Chris MAGGOS
Managing Director, Europe chris@lifesciadvisors.com Tel : +41 79 367 6254

15 novembre 2016 – Da Volterra rejoint le consortium européen COMBACTE-NET pour accélérer le développement de produits luttant contre les infections bactériennes et la résistance aux antibiotiques

Da Volterra rejoint le consortium européen COMBACTE-NET pour accélérer le développement de produits luttant contre les infections bactériennes et la résistance aux antibiotiques

  • Financé par l’IMI (Innovative Medicines Initiative), ce consortium regroupe Da Volterra, MedImmune (AstraZeneca) et The Medicines Company aux côtés d’un réseau académique de haut niveau.
  • Da Volterra lance dans ce cadre une étude épidémiologique en Europe sur 1 000 patients recevant un traitement antibiotique afin d’identifier les facteurs de risques d’infections à Clostridium difficile, et de mieux prévenir cette pathologie sévère.
  • Cette initiative ambitieuse de 87,3 millions d ‘euros, soutenue par la Commission Européenne, vise à développer un vaste réseau d’expertises cliniques pour accélérer l’enregistrement et l’adoption de nouveaux produits contre les bactéries résistantes.Paris (France), Utrecht (Pays-Bas) – 15 novembre 2016 – Da Volterra, société biopharmaceutique leader dans le domaine des infections bactériennes et de la résistance aux antibiotiques, annonce aujourd’hui sa participation au consortium européen COMBACTE-NET (Combatting Bacterial Resistance in Europe) aux côtés des sociétés MedImmune (AstraZeneca) et The Medicines Company. Ce consortium, financé à hauteur de 87,3 millions d’euros par la Commission Européenne et l’EFPIA dans le cadre du programme IMI (Innovative Medicines Initiative), vise à rapprocher chacun des partenaires d’un réseau de médecins hospitaliers et d’experts pour accélérer la réalisation d’essais cliniques sur de nouveaux agents thérapeutiques efficaces contre les infections bactériennes et la résistance aux antibiotiques, menace de santé publique grandissante au niveau mondial.

    Dans le cadre de ce consortium, Da Volterra initie une étude épidémiologique sur 1 000 patients recrutés dans 30 centres cliniques européens (Pays-Bas, Allemagne, Grèce, Espagne, Roumanie, France). Ces patients de plus de 50 ans, recevant un traitement antibiotique, seront suivis sur 3 mois pour détecter toute occurrence d’une infection à Clostridium difficile suivant la prise d’antibiotique. L’objectif de cette étude consiste à analyser finement les facteurs de risque des infections à Clostridium difficile et ainsi cerner les populations pour lesquelles la prévention de cette pathologie sera la plus efficace. Da Volterra développe en effet un produit, désigné sous le code DAV132, qui vise à prévenir les infections à Clostridium difficile chez les patients à risque.

    Florence Séjourné, PDG de Da Volterra, a déclaré : « Nous sommes très fiers de participer au consortium COMBACTE-NET aux côtés de partenaires aussi prestigieux. Les moyens et

    l’expertise engagés sont à la hauteur du défi posé par les bactéries multi-résistantes. Da Volterra est engagée depuis des années dans cette lutte et se positionne comme l’une des rares sociétés au monde à disposer d’un nouvel agent en développement clinique pour la prévention des infections à Clostridium difficile, en protégeant le microbiote intestinal des altérations induites par les traitements antibiotiques. Dans ce consortium, nous allons pouvoir accélérer sensiblement le développement clinique de DAV132 et préparer de manière optimale sa phase 3 ».

    Rappelons que le consortium COMBACTE-NET (Combatting Bacterial Resistance in Europe) est le premier projet du programme public-privé IMI (Innovative Medicines Initiative) à avoir émergé de l’initiative ND4BB (New Drugs For Bad Bugs) lancé sur la volonté de la Commission Européenne et co-financé par l’Europe et les industriels du médicament. Tous les projets de l’initiative visent à soutenir des projets de recherche collaboratifs, à construire des réseaux européens d’experts industriels et académiques, à stimuler la réalisation d’essais cliniques dans le respect des bonnes pratiques cliniques (BPC) et à favoriser l’enregistrement de nouveaux agents thérapeutiques qui formeront l’arsenal antibactérien de demain. Le réseau actuellement déployé par COMBACTE-NET rassemble plus de 750 centres hospitaliers, 450 laboratoires et plus de 1 000 investigateurs répartis dans de très nombreux pays d’Europe.

    ***

    À propos des infections à Clostridium difficile :
    Clostridium difficile est une bactérie pathogène à l’origine de troubles graves de l’intestin chez les patients infectés. Devenue de plus en plus difficile à contrôler et se propageant dans l’environnement à partir de personnes infectées et dont la flore intestinale a été perturbée par les antibiotiques, Clostridium difficile soulève des inquiétudes grandissantes avec un nombre croissant d’infections. Selon une étude publiée en 2015 par le centre américain pour la prévention et le contrôle des maladies (CDC), Clostridium difficile est à l’origine de 500.000 infections et 29.000 décès par an aux Etats-Unis1 pour un coût total proche de 6 milliards de dollars par an2. En Europe, il est estimé que le coût de la pathologie dépasse 3 milliards d’euros par an3.

    À propos de Da Volterra :

    Da Volterra est une entreprise biopharmaceutique basée à Paris (France) qui développe des stratégies nouvelles pour la prévention et le traitement des infections graves et multi- résistantes pour lesquelles le besoin médical est croissant. Dans un contexte où la résistance aux antibiotiques menace la pratique médicale, les approches novatrices de Da Volterra promettent un progrès médical substantiel et en phase avec les attentes des professionnels de santé. Son produit le plus avancé, DAV132, est développé pour prévenir les infections à Clostridium difficile chez les patients à risque.

    Pour plus d’information, vous pouvez consulter http://www.davolterra.com.

    À propos du programme IMI ND4BB :

    Le programme IMI ND4BB a été initié par l’Union Européenne et la Fédération Européenne des Industries et Associations Pharmaceutiques (EFPIA). Il s’agit d’un partenariat sans précédent entre l’industrie (petites et grandes entreprises) et le monde académique pour combattre la résistance aux antibiotiques en Europe en affrontant les défis scientifiques, réglementaires et financiers qui retardent le développement de nouveaux antibiotiques. Tous les projets COMBACTE sont inclus dans le programme IMI ND4BB.

    Pour plus d’information sur les projets COMBACTE, vous pouvez consulter http://www.combacte.com. Pour plus d’information sur IMI, vous pouvez consulter http://www.imi.europa.eu.

    Contacts:

    Da Volterra

    Florence Séjourné, CEO
    Tel : +33 (0)1 58 39 32 20
    Email : contact@davolterra.com

    Milestones – Press Relations

    Bruno Arabian
    Tel : +33 (0)1 75 44 87 40/
    +33 (0) 6 87 88 47 26

14 novembre 2016 – GENFIT initie son programme pédiatrique pour la NAFLD/NASH en Europe suite à l’approbation du plan d’investigation pédiatrique d’elafibranor par l’EMA

GENFIT initie son programme pédiatrique pour la NAFLD/NASH en Europe suite à l’approbation du plan d’investigation pédiatrique d’elafibranor par l’EMA

  • ›  Plan d’Investigation Pédiatrique (PIP) d’elafibranor approuvé par l’Agence Européenne des Médicaments (EMA) pour le traitement de la NAFLD (non- alcoholic fatty liver disease), incluant la NASH (non-alcoholic steatohepatitis)
  • ›  Démarrage des premières études suite à l’opinion formulée par le Comité Pédiatrique de l’EMA
  • ›  Aucune inquiétude quant aux risques potentiels concernant la sûreté/efficacité long terme en lien avec une utilisation pédiatrique chez les enfants de 2 à 18 ansLille (France), Cambridge (Massachusetts, Etats-Unis), le 14 novembre 2016 – GENFIT (Euronext : GNFT – ISIN : FR0004163111), société biopharmaceutique engagée dans la découverte et le développement de solutions thérapeutiques et diagnostiques dans le domaine des maladies métaboliques et inflammatoires touchant notamment la sphère hépato-gastroentérologique, a annoncé aujourd’hui avoir initié son programme pédiatrique dans la NAFLD/NASH.

    Cette étape clé fait suite à l’approbation par l’Agence Européenne des Médicaments (EMA) du Plan d’Investigation Pédiatrique (PIP) d’elafibranor.

    Grâce à son bon profil de sécurité/efficacité démontré en phase 2b chez les adultes, elafibranor présente un potentiel prometteur pour traiter les enfants de 2 à 18 ans.

    Dr. Joel Lavine, MD, PhD, Co-Chair NASH CRN (NIDDK), Professor & Vice-Chair (Research), Department of Pediatrics Chief, Pediatric GI/Hepatology/Nutrition, Columbia University, NY, USA a commenté: « La NAFLD pédiatrique est une maladie du foie qui ressemble à une maladie liée à l’alcool, mais qui se développe chez les enfants qui ne boivent pas – ou peu – d’alcool. La prévalence est assez élevée en général, les garçons, les obèses, et les patients d’origine hispanique étant particulièrement affectés par la maladie. En plus d’une prévalence plus élevée associée avec l’âge, il existe également une association entre le syndrôme métabolique et l’histologie du foie chez les enfants atteints de NAFLD. Nous sommes ravis de voir elafibranor obtenir un feu vert des autorités de régulation européennes pour avancer avec ces essais dans ce domaine très spécifique. Le profil d’efficacité et de sécurité de la molécule est un atout fort de la molécule. »

    Sophie Mégnien, Directeur Médical (CMO) de GENFIT a commenté: « Nous sommes aujourd’hui ravis de développer un plan pédiatrique pour les enfants ayant besoin d’un traitement contre leur NAFLD/NASH. Les études de toxicologie juvénile sont en cours et compte tenu des résultats encourageants obtenus chez les adules en phase 2b, nous avons hâte de faire évoluer les

    choses dans le même sens aux Etats-Unis. Grâce au très bon profil de tolérabilité et de sécurité d’elafibranor, et du fait de l’efficacité démontrée chez les adultes précédemment, nous sommes confiants dans le potentiel de la molécule pour répondre aux besoins non satisfaits des enfants et adolescents.»

    A propos d’elafibranor :

    Elafibranor est le composé le plus avancé du portefeuille de GENFIT. Elafibranor est un traitement de type « first-in-class », Agoniste du Récepteur Activé par les Proliférateurs des Peroxysomes- alpha et –delta, administré une fois par jour par voie orale, et développé pour traiter notamment la stéatohépatite non-alcoolique (NASH). Elafibranor est considéré comme capable de traiter les multiples facettes de la NASH telles que l’inflammation, la sensibilité à l’insuline, les profils lipidique et métabolique, les marqueurs du foie.

    A propos de la NASH :

    La « NASH », ou stéatohépatite non-alcoolique, est une maladie du foie qui associe une accumulation de graisse dans le foie, une inflammation et une dégénérescence des cellules hépatiques. La maladie est associée à un risque élevé de progression vers la cirrhose, un état correspondant à une fonction hépatique détériorée, conduisant à une insuffisance hépatique et au cancer du foie.

    À propos de GENFIT :

    GENFIT est une société biopharmaceutique dédiée à la découverte et au développement de médicaments dans des domaines thérapeutiques où les besoins médicaux sont considérables en raison du manque de traitements efficaces et du fait de l’augmentation du nombre de malades au niveau mondial. GENFIT concentre ses efforts de R&D pour participer à la mise sur le marché de solutions thérapeutiques visant à combattre certaines maladies métaboliques, inflammatoires, autoimmunes ou fibrotiques touchant en particulier le foie (comme la stéatohépatite non alcoolique ou NASH) et plus généralement la sphère gastro-intestinale. GENFIT déploie des approches combinant nouveaux traitements et biomarqueurs. Elafibranor, composé propriétaire de GENFIT le plus avancé, est en cours de phase 3 d’essais cliniques. Installée à Lille, Paris et Cambridge, MA (USA), l’entreprise compte environ 110 collaborateurs. GENFIT est une société cotée sur le marché réglementé d’Euronext à Paris, Compartiment B (Euronext : GNFT – ISIN : FR0004163111). www.genfit.fr

    Avertissement :

    Ce communiqué de presse contient des déclarations prospectives. Bien que la Société considère que ses projections sont basées sur des hypothèses raisonnables, ces déclarations prospectives peuvent être remises en cause par un certain nombre d’aléas et d’incertitudes, ce qui pourrait donner lieu à des résultats substantiellement différents de ceux décrits, induits ou anticipés dans les dites déclarations prospectives. Ces aléas et incertitudes comprennent notamment les incertitudes inhérentes à la recherche et développement, y compris dans le domaine des biomarqueurs, au progrès et aux résultats de l’essai clinique RESOLVE-IT, aux examens et autorisations d’autorités réglementaires comme la FDA et l’EMA concernant notamment elafibranor dans la NASH, la CBP et d’autres indications, ainsi que les biomarqueurs développés par la Société, au succès d’une stratégie d’in-licensing, à la capacité de la Société à continuer à lever des fonds pour son développement, ainsi qu’à ceux développés à la section 7 «Principaux Risques et incertitudes» du Rapport d’Activité et Financier semestriel au 30 juin 2016 disponible sur le site Internet de GENFIT (www.genfit.fr) et de l’AMF (www.amf-france.org). Sous réserve de la réglementation applicable, la Société ne prend aucun engagement de mise à jour ou de révision des informations contenues dans ce communiqué.

    Le présent communiqué, et les informations qu’il contient, ne constituent ni une offre de vente ou de souscription, ni la sollicitation d’un ordre d’achat ou de souscription, des actions GENFIT dans un quelconque pays. Ce communiqué de presse a été réalisé en langues Française et Anglaise ; en cas de différence entre les textes, la version française prévaudra.

    CONTACT

    GENFIT | Jean-François Mouney – Président du Directoire | Tél. 03 20 16 40 00
    MILESTONES – Relations Presse | Bruno Arabian | Tél. 01 83 62 34 84 / 06 87 88 47 26 – barabian@milestones.fr

10 novembre 2016 – GENFIT signe un accord pour renforcer la connaissance médicale et l’écosystème de recherche dans la NASH

GENFIT signe un accord pour renforcer la connaissance médicale et l’écosystème de recherche dans la NASH

› NASH Registry Project, un accord de long terme entre GENFIT et le Pinnacle Research Center dirigé par le Pr. Stephen Harrison, San Antonio, TX, USA

  • ›  Base de données destinée à suivre les patients de manière prospective afin de collecter des informations sur les co-morbidités historiquement liées à la NAFLD/NASH, grâce à une collaboration entre des centres spécialisés en endocrinologie/diabétologie et en hépatologie, permettant l’acquisition par GENFIT de données patients anonymisées
  • ›  Lors du congrès annuel de l’AASLD 2016, GENFIT apportera des informations sur plusieurs autres sujets via des présentations par webcast, orales, ou sur posterLille (France), Cambridge (Massachusetts, Etats-Unis), le 10 novembre 2016 – GENFIT (Euronext : GNFT – ISIN : FR0004163111), société biopharmaceutique engagée dans la découverte et le développement de solutions thérapeutiques et diagnostiques dans le domaine des maladies métaboliques et inflammatoires touchant notamment la sphère hépato-gastroentérologique, a annoncé aujourd’hui avoir signé un accord pour un NASH Registry Project avec le Pinnacle Clinical Research Center dirigé par le Pr. Stephen Harrison, San Antonio, TX, USA.

    Cet accord représente une étape importante pour améliorer le processus d’aiguillage des patients NASH entre les différentes spécialités impliquées dans cette pathologie: endocrinologie, diabétologie, gastroentérologie, et hépatologie. La mise en relation entre des centres de recherche en hépatologie et des centres spécialisés en endocrinologie correspond en effet à une opportunité unique de cibler les patients les plus exposés au risque de développer la NASH. Ces mêmes patients sont ceux présentant le plus grand risque d’être atteints par une forme modérée à avancée de fibrose.

    Dans le cadre de cet accord, une série de paramètres NASH sera fournie à chaque centre, et utilisée pour sélectionner les patients susceptibles de remplir les critères du NASH Registry.

    Les données générées seront utilisées pour informer la communauté médicale sur la prévalence générale, sur l’historique naturel de la maladie, ainsi que sur la progression des co-morbidités. De cette façon, il sera possible d’accroître le niveau global de compréhension de la NASH et de ses co- morbidités chez les patients à risque.

    GENFIT aura accès aux données collectées, sous réserve que les comités éthiques locaux ainsi que les patients aient donné leur accord pour la divulgation des données anonymisées.

    Le Pr. Stephen Harrison, Pinnacle Clinical Research, San Antonio, TX, USA, et membre du Comité de direction international de la Phase 3 RESOLVE-IT dans la NASH a commenté : «Cet accord est la première étape de ce qui deviendra en principe un large programme d’acquisition de données patients dans la NASH. Il est très enthousiasmant qu’un tel cadre de

    travail soit désormais bien établi, car cela signifie que nous sommes en mesure de commencer à collecter des données patients essentielles, qui vont utilement compléter les données des essais cliniques, avec une grande valeur ajoutée pour toute la communauté scientifique et médicale. En tant qu’hépatologue régulièrement au contact de patients NASH, je suis particulièrement conscient du besoin d’une approche multidisciplinaire pour relever l’ensemble des défis liés à cette maladie émergente mais silencieuse. Dans cette optique, une forme de collaboration bien pensée – entre les hépatologues, gastroentérologues, endocrinologues et diabétologues qui traitent les patients à risque – est certainement un facteur clé de succès dans la lutte contre cette maladie. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé de créer le NASH Registry de Pinnacle, et c’est aussi la raison pour laquelle nous sommes maintenant ravis de bénéficier du soutien de GENFIT pour développer davantage cette initiative. »

    Sophie Mégnien, Directeur Médical (CMO) de GENFIT a commenté : « Il est important pour nous de franchir de telles étapes concrètes sur le plan du processus d’orientation des patients, parce que la NASH implique différentes spécialités. Nous savons tous que la NASH est bien plus qu’une simple maladie du foie et c’est pourquoi, aujourd’hui, tous les hépatologues qui ont travaillé sur la maladie depuis longtemps sont convaincus de la nécessité de collaborer avec les diabétologues et les endocrinologues, du fait de la corrélation directe entre la condition cardiométabolique des patients NASH et l’état de leur foie. Mais une fois ce constat établi, il reste encore énormément de travail pour que les choses avancent. C’est pourquoi nous tenions à contribuer à un programme comme le NASH Registry de Pinnacle qui implique des expertises transversales particulièrement pertinentes. L’ensemble de la communauté médicale pourra sans aucun doute capitaliser sur ce travail dans un futur proche. Il faut noter que cette collaboration est parfaitement en ligne avec les autres initiatives prises par GENFIT en matière de disease awareness. »

    A propos du webcast organisé par GENFIT à l’occasion du congrès annuel de l’AASLD 2016 :

    L’accès sera également possible via : https://www.webcaster4.com/Webcast/Page/359/18404 Un replay sera disponible pendant 7 jours à l’adresse www.genfit.fr.

    A propos de la participation de GENFIT au congrès annuel de l’AASLD 2016 :

    Cinq abstracts ont été proposés par GENFIT et acceptés par le comité de l’AASLD.

    • –  Vendredi 11 novembre : “Assessment of serum levels of Chitinase-3-like protein 1 (CHI3L1) improves identification of the NASH patients at risk who should be treated”, A. Sanyal et al. (Abstract 658)
    • –  Samedi 12 novembre : “ALT as a non-invasive biomarker of histological response to pharmacotherapy in NASH patients: insights from the elafibranor GOLDEN-505 trial”, V. Ratziu et al. (Abstract 1154)
    • –  Dimanche 13 novembre : “Improvement in NASH histological activity highly correlates with fibrosis regression”, V. Ratziu et al. (Abstract LB-37)
    • –  Dimanche 13 novembre : “Comparison of liver pathology in three rodent NASH models to that observed in human NASH patients”, F. Texier et al. (Abstract 1598)
    • –  Session orale – Lundi 14 novembre, 15:15-15:30 : “Validation of mir-34a, mir-122 and mir-200a as biomarkers for identification of NASH patients eligible for treatment”, S. Francque et al. (Abstract LB-2)GENFIT organisera 3 évènements :
    •   Une réunion investisseurs/analystes – Lundi 14 novembre, 13:00-14:00 : avec la participation de 4 experts internationaux (Pr. Vlad Ratziu, France, Pr. Stephen A. Harrison, USA, Pr. Joel Lavine, USA, Pr. Velimir Luketic, USA) ;
    •   Son Conseil Scientifique dédié aux biomarqueurs dans la NASH ;
    •   Son Conseil Scientifique sur les maladies fibrotiques.Par ailleurs,
    •   GENFIT tiendra un stand (#335) ;
    •   Sophie Mégnien, Directeur Médical de GENFIT, co-présidera un working group duLiver Forum.

      A propos d’elafibranor :

      Elafibranor est le composé le plus avancé du portefeuille de GENFIT. Elafibranor est un traitement de type « first-in-class », Agoniste du Récepteur Activé par les Proliférateurs des Peroxysomes- alpha et –delta, administré une fois par jour par voie orale, et développé pour traiter notamment la stéatohépatite non-alcoolique (NASH). Elafibranor est considéré comme capable de traiter les multiples facettes de la NASH telles que l’inflammation, la sensibilité à l’insuline, les profils lipidique et métabolique, les marqueurs du foie.

      A propos de la NASH :

      La « NASH », ou stéatohépatite non-alcoolique, est une maladie du foie qui associe une accumulation de graisse dans le foie, une inflammation et une dégénérescence des cellules hépatiques. La maladie est associée à un risque élevé de progression vers la cirrhose, un état correspondant à une fonction hépatique détériorée, conduisant à une insuffisance hépatique et au cancer du foie.

      A propos du Pinnacle Clinicial Research Center :

      Le Pinnacle Clinical Research Center a été fondé par un groupe de médecins de la région de San Antonio issus de multiples spécialités. San Antonio, ainsi que sa périphérie au Sud Texas, présente une forte incidence de la stéatose hépatique non alcoolique et de la NASH. Ces gastroenterologues ont constaté la nécessité d’un centre de recherche de classe mondiale pour répondre à ce besoin non satisfait. Le centre, dirigé par son Comité de Directeurs et son Directeur Médical, Pr. Stephen Harrison, est stratégiquement positionné sur les maladies du foie.

    À propos de GENFIT :

    COMMUNIQUÉ DE PRESSE

    GENFIT est une société biopharmaceutique dédiée à la découverte et au développement de médicaments dans des domaines thérapeutiques où les besoins médicaux sont considérables en raison du manque de traitements efficaces et du fait de l’augmentation du nombre de malades au niveau mondial. GENFIT concentre ses efforts de R&D pour participer à la mise sur le marché de solutions thérapeutiques visant à combattre certaines maladies métaboliques, inflammatoires, autoimmunes ou fibrotiques touchant en particulier le foie (comme la stéatohépatite non alcoolique ou NASH) et plus généralement la sphère gastro-intestinale. GENFIT déploie des approches combinant nouveaux traitements et biomarqueurs. Elafibranor, composé propriétaire de GENFIT le plus avancé, est en cours de phase 3 d’essais cliniques. Installée à Lille, Paris et Cambridge, MA (USA), l’entreprise compte environ 110 collaborateurs. GENFIT est une société cotée sur le marché réglementé d’Euronext à Paris, Compartiment B (Euronext : GNFT – ISIN : FR0004163111). www.genfit.fr

    Avertissement :

    Ce communiqué de presse contient des déclarations prospectives. Bien que la Société considère que ses projections sont basées sur des hypothèses raisonnables, ces déclarations prospectives peuvent être remises en cause par un certain nombre d’aléas et d’incertitudes, ce qui pourrait donner lieu à des résultats substantiellement différents de ceux décrits, induits ou anticipés dans les dites déclarations prospectives. Ces aléas et incertitudes comprennent notamment les incertitudes inhérentes à la recherche et développement, y compris dans le domaine des biomarqueurs, au progrès et aux résultats de l’essai clinique RESOLVE-IT, aux examens et autorisations d’autorités réglementaires comme la FDA et l’EMA concernant notamment elafibranor dans la NASH, la CBP et d’autres indications, ainsi que les biomarqueurs développés par la Société, au succès d’une stratégie d’in-licensing, à la capacité de la Société à continuer à lever des fonds pour son développement, ainsi qu’à ceux développés à la section 7 «Principaux Risques et incertitudes» du Rapport d’Activité et Financier semestriel au 30 juin 2016 disponible sur le site Internet de GENFIT (www.genfit.fr) et de l’AMF (www.amf-france.org). Sous réserve de la réglementation applicable, la Société ne prend aucun engagement de mise à jour ou de révision des informations contenues dans ce communiqué.

    Le présent communiqué, et les informations qu’il contient, ne constituent ni une offre de vente ou de souscription, ni la sollicitation d’un ordre d’achat ou de souscription, des actions GENFIT dans un quelconque pays. Ce communiqué de presse a été réalisé en langues Française et Anglaise ; en cas de différence entre les textes, la version française prévaudra.

    CONTACT

    GENFIT | Jean-François Mouney – Président du Directoire | Tél. 03 20 16 40 00
    MILESTONES – Relations Presse | Bruno Arabian | Tél. 01 83 62 34 84 / 06 87 88 47 26 – barabian@milestones.fr

9 novembre 2016 – BIOPHYTIS participera à la Jefferies Conference de Londres et à l’European Midcap Event de Genève

BIOPHYTIS participera à la Jefferies Conference de Londres et à l’European Midcap Event de Genève

Romainville, 9 novembre 2016, 18:00 – BIOPHYTIS (Alternext Paris : ALBPS), société de biotechnologie spécialisée dans le développement de candidats médicaments pour traiter les maladies du vieillissement, annonce aujourd’hui qu’elle participera à la Jefferies 2016 London Healthcare Conference et à l’European Midcap Event 2016 de Genève.

La Jefferies 2016 London Healthcare Conference se tient les 16 et 17 novembre 2016 au Waldorf Hilton à London. L’événement rassemble plus de 300 sociétés dédiées aux secteurs de la pharmacie, de la biotechnologie, des génériques, de la santé du consommateur, de la santé animale, de la technologie médicale et des services de santé.

L’European Midcap Event se tient les 30 novembre et 1er décembre 2016 à l’hôtel Beau Rivage de Genève. L’événement rassemble 60 sociétés et 150 investisseurs spécialisés dans les Sciences de la vie.

****

A propos de BIOPHYTIS :

BIOPHYTIS est une société de Biotechnologies créée en 2006, spécialisée dans les maladies liées au vieillissement. Elle développe des solutions thérapeutiques innovantes sur des pathologies, sans traitement, en vue de restaurer les fonctions musculaires et visuelles. Ainsi BIOPHYTIS concentre ses efforts de recherche et de développement dans la lutte contre la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) et la dystrophie musculaire liée à l’âge (sarcopénie). Sur ces deux pathologies particulièrement invalidantes, la société dispose de produits propriétaires entrant en phase 2b : Sarconeos et Macuneos.

Installée à Biocitech (Romainville), BIOPHYTIS s’appuie sur des collaborations de recherche de premier plan avec l’Université Pierre & Marie Curie, l’Institut de Myologie et l’Institut de la Vision.

BIOPHYTIS est une société cotée sur le marché Alternext d’Euronext Paris (ALBPS ; ISIN : FR0012816825).

Pour plus d’informations : http://www.biophytis.com BIOPHYTIS est éligible au dispositif PEA-PME

Avertissement

Ce communiqué de presse contient des déclarations prospectives. Bien que la Société́ considère que ses projections sont basées sur des hypothèses raisonnables, ces déclarations prospectives peuvent être remises en cause par un certain nombre d’aléas et d’incertitudes, de sorte que les résultats effectifs pourraient différer significativement de ceux anticipés dans lesdites déclarations prospectives. Pour une description des risques et incertitudes de nature à affecter les résultats, la situation financière, les performances ou les réalisations de BIOPHYTIS et ainsi à entrainer une variation par rapport aux déclarations prospectives, veuillez vous référer à la section « Facteurs de Risque » du Prospectus d’Admission des actions de la Société́ à la cotation sur le marché Alternext d’Euronext à Paris déposé́ auprès de l’AMF et disponible sur les sites Internet de l’AMF (www.amf-france.org) et de BIOPHYTIS (www.biophytis.com).

Le présent communiqué, et les informations qu’il contient, ne constituent ni une offre de vente ou de souscription, ni la sollicitation d’un ordre d’achat ou de souscription, des actions BIOPHYTIS dans un quelconque pays. Les éléments qui figurent dans cette communication peuvent contenir des informations prospectives impliquant des risques et des incertitudes. Les réalisations effectives de la Société́ peuvent être substantiellement différentes de celles anticipées dans ces informations du fait de différents facteurs de risque et d’incertitude. Ce communiqué de presse a été́ rédigé en langues Française et Anglaise ; en cas de différence entre les textes, la version française prévaudra.

BIOPHYTIS
Stanislas VEILLET
CEO contact@biophytis.com Tel : +33 (0) 1 41 83 66 00

Citigate Dewe Rogerson
Laurence BAULT/Antoine DENRY Laurence.bault@citigate.fr/antoine.denry@citigate.fr Tel : +33 (0)1 53 32 84 78
Mob : +33(0)6 64 12 53 61

Milestones
Bruno ARABIAN barabian@milestones.fr Tel : +33 (0) 1 83 62 34 84 Mob : +33 (0) 6 87 88 47 26

LifeSci Advisors
Chris MAGGOS
Managing Director, Europe chris@lifesciadvisors.com Tel : +41 79 367 6254